Courtage en crédit et assurance emprunteur

Vous recherchez à financer un projet personnel ou professionnel ?

Je vous propose de vous trouver les meilleures conditions de financement sur le marché. Bien souvent, les emprunteurs ne recherchent qu’un taux. Au-delà de ça, il faut être regardant sur un ensemble d’éléments, dont l’assurance emprunteur.

Quand on sait que le coût de l’assurance de prêt immobilier représente 30 à 50% du coût global d’un prêt immobilier, il y a tout intérêt à étudier cette partie et ce, de manière détaillée.

En effet, la Loi Lagarde de 2010 vous permet de choisir librement votre assurance emprunteur et en conséquence de bénéficier de tarifs bien plus attractifs et ce peu importe votre âge.

La délégation d’assurance permet de personnaliser son contrat en fonction de ses besoins tout en respectant les critères CCSF exigés par la banque (loi Hamon).

Ainsi, si l’on devait faire la liste non exhaustive des éléments optionnels, nous pourrions citer les suivants : 

  • Garantie de certains sports à risques
  • Les déplacements à l’international
  • La prise en charge des échéances en cas d’inactivité au moment du sinistre
  • L’indemnisation en cas de reprise de travail dans le cadre d’un mi-temps thérapeutique
  • Le versement d’un capital ou la prise en charge des échéances en cas d’invalidité permanente totale
  • La couverture des affections du psychisme et disco vertébrales

 

Rappelons qu’il vaut mieux faire une économie de 0.10% sur le taux d’assurance que sur le taux du crédit. Les 0.10% ne s’appliquent pas sur la même base.

Exemple : pour un prêt immobilier de 200 000€ sur 20 ans, les 0.10% de taux d’assurance représente un coût de 4 000€ alors que les 0.10% de taux d’intérêt sur votre prêt ne représentent que 2 015€.

Sachez que la loi Hamon, en corrélation avec la loi Lagarde, accorde un délai d’un an aux emprunteurs, à partir de la signature d’un prêt immobilier, pour changer d’assurance de prêt.

En complément des différentes mesures énoncées ci-dessus, l’amendement Bourquin donne la possibilité aux emprunteurs de changer chaque année d’assurance à la date d’anniversaire de leur contrat. La résiliation se fait à la date d’anniversaire de souscription au contrat et doit se faire en respectant un préavis de deux mois. La résiliation doit s’accompagner des conditions du nouveau contrat (certificat d’adhésion, délégation de bénéfice, fiche standardisée d’information) et l’acceptation par la banque est soumise à équivalence de garanties entre l’ancien et le nouveau contrat.depuis 2018, l’emprunteur peut changer d’assurance à la date anniversaire de son contrat et réaliser ainsi de précieuses économies. (Jusqu’à trois fois !).

Je peux réaliser toutes les démarches pour vous : devis et substitution d’assurance.

Quels sont les conseils à suivre pour un rachat de crédit rentable ?

 

 

Pour comparer les offres de rachat de crédit, l’emprunteur doit veiller à ce que :

 

  • la majorité des prêts en cours soit dans la première moitié de la période de remboursement pour couvrir les frais inhérents à l’opération de regroupement de prêts ;
  • l’écart entre le taux pratiqué et le nouveau taux de rachat de crédit soit égal ou supérieur à 1 % ;
  • le montant du capital restant dû soit au minimum de 50.000 euros dans le cadre d’un regroupement de crédit immobilier rentable ;
  • l’opération soit suffisamment anticipée en amont notamment pour se laisser le temps nécessaire afin de trouver la meilleure assurance-emprunteur possible, une véritable source d’économie potentielle donc de rentabilité ;
 
 
 

Pour plus de précisions, appelez-moi.