Assurance emprunteur

Selon Martial Bourquin, les banques détiennent toujours 87 % du marché et estiment que l’exercice du libre jeu de la concurrence pourrait redonner 3 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français.

Les taux de crédit immobilier sont si bas que l’assurance contractée par l’emprunteur coûte parfois plus cher que le crédit lui-même.

Illustration : pour un emprunt de 200.000 euros sur 20 ans à 1,25 % avec une assurance emprunteur à 0,36 %, le coût total de l’assurance revient 28.800 euros contre 26.144 euros pour le crédit.

Le droit à changer d’assurance emprunteur est prévu par la loi relative à la consommation n° 2014-344 du 17 mars 2014 et par la loi n° 2017-203 du 21 février 2017. Désormais, un emprunteur peut choisir librement l’établissement qui va l’assurer, à condition que le contrat d’assurance présente un niveau de garantie équivalent à celui proposé par l’établissement prêteur, et peut, chaque année, substituer un nouveau contrat d’assurance à un autre.

Cependant, certaines banques recourent à des pratiques ayant pour effet de priver leurs clients de leur droit au libre choix de l’assurance emprunteur et l’ouverture à la concurrence du marché de l’assurance emprunteur n’est pas achevée.

 

La substitution d’assurance emprunteur

 

Afin de faciliter le changement d’assureur par l’emprunteur ou le futur emprunteur, une procédure réglementaire a été mise en place pour faciliter la substitution du contrat d’assurance emprunteur

Deux procédures ont été définies selon que l’offre de prêt ait été ou non émise.

Si vous souhaitez que j’analyse votre contrat existant (tant en terme de prix que de niveau de prise en charge) pour ensuite réaliser un comparatif en tout point, je vous invite à me contacter.